Adieu Odile…

Le 24 mars, Odile Schmitt est partie des suites d’une longue maladie à l’âge de 59 ans. Nous sommes tristes…

À Livre Paris en mars 2019.

Une rencontre, une marraine, une amie…

Nous sommes tous encore très peinés par cette triste nouvelle. Car Odile était bien plus que la voix d’Edza Whyra dans InCarnatis. C’était une femme de conviction que nous avons eu l’immense privilège de connaître bien au-delà de son rôle de comédienne, depuis 2013.

Bien-sûr, nous l’appréciions tous pour son métier d’actrice, spécialisée dans le doublage où elle savait jouer de sa voix si particulière. De Tao dans les Mystérieuses Cités d’Or, qui ont bercé l’enfance de nombre d’entre nous, à Eva Longoria qui fut une grande étape dans sa carrière, Odile était aussi sur scène au théâtre ou dans des films, pour soutenir des aventures. Même la star de Desperate Housewives ne s’y était pas trompée et avait demandé à la rencontrer tant elle appréciait son travail.

Au-delà de ses talents de comédienne, Odile était une femme extraordinaire, généreuse, engagée, avec des valeurs fortes sur lesquelles elle n’a jamais renâclé. Quitte à prendre des positions qui lui ont parfois couté cher, que ce soit en quittant le studio lors d’une publicité pour un grand parfumeur, jugeant que les propos traduits pour Eva Longoria étaient dévalorisants pour l’actrice américaine ; ou en s’engageant fortement dans le mouvement de grève mené par les comédiens de doublage ; ou encore en soutenant la chaîne de production indépendante, en imposant aux annonceurs de réaliser les enregistrements avec des professionnels en studio, et pas « à la maison » (home studio).

Petite pause le midi lors de l’enregistrement des voix du tome 2 de la trilogie InCarnatis, avec Odile Schmitt, Marc Frachet, Thierry Desroses (dont nous avions fait connaissance grâce à Odile), Stéphane Pouplard (qui nous avait présenté Odile), Jean-Marie Philibert, Julien Escalas, Lynda Frachet et Vincent Bruley. Photo de Lory Frachet.

Odile, c’était aussi une déconneuse, qui aimait le bien vivre et qui savait transmettre…

En plus de ses grandes qualités, Odile était en plus… marrante ! Elle avait une super sens de l’humour et passer un moment avec elle était toujours un bon moment, agréable et enrichissant. Et quand y pense, c’est fou tout ce qu’elle a vécu dans ce métier et toutes les rencontres qu’elle a faites.

Elle avait aussi donné de nombreux cours à des générations d’élèves, devenus acteurs, réalisateurs, producteurs… et s’était beaucoup investie ces dernières années dans la formation professionnelle de comédiens pour leur apprendre le doublage. Marc et Lory avaient d’ailleurs eu l’occasion d’assister quelques heures à une de ses séances de travail, où elle transmettait à des comédiens l’art du doublage. Impressionnant !

À Livre Paris en mars 2019, nous avions réalisé une vidéo rigolote pour la campagne de crowdfunding du tome 3. Bien-sûr, Odile en était, pour notre plus grand bonheur ! Cliquez pour la voir.
Odile, au centre, au Toulouse Game Show fin 2018 pour InCarnatis, en conférence avec Francis Lalanne, Thierry Desroses, Marc Frachet et Lory Frachet (qui faisait sa première modération). Cliquez pour voir la vidéo du TGS.

Odile n’avait pas d’enfants, mais quelque part, elle en avait plein, et nous en sommes certainement tant elle nous a aidés. Elle aimait beaucoup Lory, pour qui elle avait fait la voix principale de son premier court-métrage d’animation, et en qui elle croyait énormément. Coup du destin ? Odile est partie le jour de son anniversaire, comme pour lui rappeler qu’elle sera toujours avec elle, toujours avec nous.

Mais nous pensons bien évidemment à sa famille et à Erwan, son mari que nous soutenons autant que possible dans cette épreuve. Odile n’aura pas connu ce contexte de crise sanitaire exceptionnel que nous vivons tous, mais celui-ci aura eu comme conséquence que nous n’avons pas pu lui rendre hommage comme nous le souhaitions. Elle qui aimait tant les gens sera partie seule. Mais c’est promis, nous le ferons quand cela sera possible.

En attendant, nous vous proposons de (re)découvrir son travail sur le 1er volume de la trilogie InCarnatis. Pour cela, nous vous offrons la version électronique (format epub), que vous pourrez télécharger gratuitement sur la boutique en utilisant le code « Edza » (valable jusqu’au 11 mai).

Odile, on t’aime !

Notre dernier salon avec Odile, Paris Manga Sci-fi Show fin 2019, avec une superbe équipe, dont Benoît Allemane, et Patrick Poivey, qu’Odile nous avait présenté.