2199 : Les Lunes Sombres, un nouveau départ

Cliquez pour écouter le mémo

Cliquez pour écouter le mémo

Extrait des memoranda de l’Orden Veritas

Témoignage d’Ethelior, incarné Yarel Grinh

Memorandum E97-18 Les Lunes Sombres

S’il est une leçon que m’ont enseignée de très nombreuses existences, c’est que l’Histoire se répète. Mais quand de nouvelles catastrophes naturelles frappèrent la Terre en 2199, les Maîtres de la Science Arcanique n’y étaient pour rien.
Inondations massives, éruptions volcaniques, tremblements de terre, tsunamis…
Exit peuples, nations, civilisations, pays et continents connus. Tout a été pulvérisé.
Je le sais pour avoir vécu ces terribles scènes d’horreur, et ne pas y avoir survécu comme plus de 80% de la population mondiale, sans savoir pourquoi… Pourquoi ?

À vrai dire, tous ignoraient quelles étaient les causes de ces catastrophes.
Perturbations du champ électromagnétique terrestre ? Possible… Mais ce n’était pas suffisant pour créer de tels cataclysmes.
Bien sûr, certains parlèrent d’une revanche de Dieu, prétextant l’usage d’organes humains dans les biotechnologies, les manipulations génétiques à outrance, jusqu’à l’abandon de toute déontologie au cours du 22ème siècle.
D’autres évoquèrent une vengeance de Gaïa, l’esprit de la Terre, souillée par la pollution et le réchauffement.
D’autres encore y virent l’achèvement du calendrier Maya, dont les dates auraient été mal interprétées… Mais personne ne sut vraiment pourquoi… Là est la question…

Bien-sûr, j’avais une idée sur le sujet, car il était fort possible qu’une altération majeure de l’Exteris puisse être à l’origine de ces apocalypses. Et qu’une forme de rééquilibrage entre la Terre et Kaléa se soit opéré à l’issue d’une modification profonde du lien unissant nos deux planètes.

Mais en 2199 sur Terre après ces terribles catastrophes, l’heure était à la reconstruction.
Et comme ils le firent après la chute d’Atlantide, les descendants des Morecs durent tout rebâtir, nommant cette période dans leur Histoire, les « Lunes Sombres ».


Découvrez le mémo enregistré avec des comédiens, réalisé grâce aux fonds de la campagne de crowdfunding

Speak Your Mind